Le Destin d'Enkidiev

Bien avant la génération des chevaliers du roi Hadrian, un autre ordre de chevalerie a existé et un autre empereur voulait envahir Enkidiev... C'est notre histoire à nous!
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gaëlle [ Princesse de Fée]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Gaëlle [ Princesse de Fée]   Mar 13 Mai - 19:10

Information sociale:

Prénom et nom: Gaëlle de Fée

Surnom: La belle, Princesse, pour le reste, ce sera à vous de voir…

Age: 18 ans

Sexe: Féminin

Race: Fée

Clan: Bien

Fonction: Princesse cadette du Royaume de Fée ainsi que guérisseuse, si cela est possible.

Information physique:

Physique: Décrire la Belle en quelques phrases seulement est une tâche ardue… pour débuter, de long cheveux sombres descendent en douces cascades ondulées jusqu’à ses hanches. Douces et soyeuses, ses bouclettes souples sont parsemées de mèches plus claires, brillantes, au parfum de fleur. Cette chevelure encadre un visage arrondis, aux traits délicats et parfaitement découpés. Ses yeux, légèrement en amande, sont d’une couleur indéchiffrable tant ses iris semblent striés de reflets variés. Oscillant entre le vert des forêts sylvestres et les reflets d’une tempête déchaînée, déferlant toute sa rage sur la grève, son regard attire généralement l’attention, accentué d’un léger fardage noir, ce qui lui donne une profondeur enivrante. Son nez, tout comme sa bouche semblent avoir été sculptés à l’image des traits d’une poupée en porcelaine. Ses lèvres, en forme de cœur s’ouvrent tantôt sur un sourire énigmatique, curieux, ou sur une moue méfiante. Pourtant, une curiosité constante se lit au plus profond de son regard accrocheur. Son teint, tantôt pâle, tantôt plus sombre met en valeur son visage aux pommettes rosies. Mince et élancée, Gaëlle possède une taille fine et bien découpée. Pas une once de graisse n’entoure cette dernière. Des pieds à la tête, la jeune femme semble représenter la douceur, et surtout la fragilité. Pourtant, les apparences peuvent se montrer trompeuses… Habituellement vêtue de tuniques simples telles que des voiles diaphanes ou de longues jupes aux rebords ourlés de fine dentelle, Gaëlle arbore les couleurs de ce qui l’entoure, c'est-à-dire les fleurs, le ciel et la nature. Aucun bijou n’orne son corps mis à part un mince bracelet de pied à sa cheville gauche ayant appartenu à ses prédécesseurs depuis des générations. Minutieusement sculpté dans l’or, elle ne s’en sépare jamais. Le fin diadème qui devrait orner la tête de la princesse des Fées est, quant à lui, la plupart du temps enfouis dans les plis de sa tunique, caché aux yeux des autres. De longues ailes transparentes aux reflets dorés scintillent dans son dos lorsqu’elle les dévoile. En somme la demoiselle est un mélange exquis entre une étincelle mystérieuse et attirante, mais ô combien inaccessible... tel un souffle de vent…

Pouvoirs:

Illusions
: Ce pouvoir lui permet de créer des illusions à volonté afin de tromper des ennemis potentiels. Cependant, elle ne contrôle que très peu son pouvoir bien que celui-ci soit inné chez les fées.

Empathie : La demoiselle possède un don d’empathie extrêmement développé, à un point tel qu’il peut s’avérer lui être néfaste lorsque quelqu’un qu’elle connaît souffre d’un quelconque mal. C’est ce pouvoir qui la poussa à vouloir soulager les autres.

Armes: Aucune, mis à part son charme et sans contredit, son tempérament entêté qui peut lui aussi s’avérer néfaste.

Information Psychologique:


Caractère: Complexe, le caractère de la belle est à la fois doux et épineux. Bien qu’elle soit portée à secourir ceux qui souffrent, enfant, adulte ou animal, Gaëlle a tendance à délaisser son propre bien être pour celui des autres. En l’occurrence, elle ne parle que très peu de ses sentiments, de ce qu’elle ressent. Curieuse, mais peu bavarde, elle préfère écouter plutôt que de parler. Lorsque le désir de s'évader lui prend, c'est en se retirant de ceux qui l'entoure, loin de tout le monde, qu'elle réussit à éclaircir ses idées. D'un autre côté, son esprit est vif, mais ô combien entêté. Cependant, ce petit côté d’elle-même est camouflé derrière un sourire énigmatique, mystérieux ou par un rire mutin dont elle seule connaît le secret. A la fois douce et sauvage, la belle semble posséder deux personnalités totalement distinctes, mais pourtant si agréables à connaître. Fière et orgueilleuse, elle est pourtant dotée d’un caractère timide et réservé qui ne demande qu’à être dévoilé. Charmeuse, une sorte d’aura de confiance semble émaner de toute sa personne, ce qui pousse sans doute les autres à la laisser leur prodiguer des soins concoctés de sa main. Malgré qu’elle puisse sembler parfois hautaine, il n’en est rien. Polie et respectueuse, elle rêve toutefois d’aventure, de voyages et de découvertes, bien qu’elle n’ose confier ces désirs à personne puisqu’en tant que princesse, cela lui sera sans doute à jamais impossible… or, elle repousse sa peine derrière son entêtement, tout comme derrière ses sourires accrocheurs. Pour le reste, ce sera à vous de le découvrir...

Peur(s):Elle a une peur horrible de l’eau, ainsi que des endroits clos : elle est claustrophobe. De plus, bien qu’elle ne daigne pas l’avouer, elle craint la mort… pas la sienne, mais celle des autres. Elle craint également l’amour…

Force(s): Son intuition, sa force de caractère et son charme.

Faiblesse(s): Sans doute son entêtement, ainsi que son trop grand désir à vouloir protéger les autres, mettant ainsi sa vie en danger.

Information historique:


Histoire: À proprement parler, l’existence de Gaëlle aurait pu être parfaite si ce n’eut été de la guerre qui sans cesse menaçait le continent sur lequel elle avait vu le jour. Seconde fille de la famille royale, la petite princesse semblait prédestinée à un destin des plus avantageux, tout comme à un brillant avenir. Le tout commença il y a plus de dix-huit ans, lors de cette nuit d’été…

Près de dix-neuf printemps plus tôt

Sur la mer assoupie, de faibles vaguelettes frémissantes semblaient murmurer, à chaque fois que l’une d’elles venait mourir sur la grève, cet enthousiasme qui avait gagné le royaume en entier. La lune se reflétait sur la surface lisse de l’eau sombre, comme dans un miroir tandis qu’au royaume des fées, dans le palais de verre, l’euphorie régnait, bien que l’heure soit fort bien avancée. Au creux de ses bras, assise dans un fauteuil, la reine tenait un poupon aux joues rosies et à la chevelure sombre et légèrement bouclée. Alors que l’enfant avait vu le jour, une autre âme s’était éteinte… celle de Gaëlle, l’aïeule de la petite princesse. Le roi, auprès de son épouse, avait sourit malgré la lourde peine qui accompagnait son cœur face au décès de sa propre mère.

- Regarde ses yeux, Maya… ils sont comme les siens. N’est-ce pas là un signe des dieux ? demanda-t-il en caressant la tête de l’enfant assoupis.

La Reine avait observé l’enfant, cet enfant dont elle avait toujours espéré la présence. La mort de Gaëlle la guérisseuse, celle que tout le monde avait aimée et continuerait de chanter les louanges même après la mort… était-ce un signe ? Un sourire perla au coin des lèvres du poupon qui battait des cils en observant ses parents.


- La petite Gaëlle, murmura Maya en souriant à son tour…

~°~°~°~°~°

Les années se succédèrent tandis que la jeune fille, grandissant en beauté, s’émerveillait de ce qui l’entourait, de son environnement. Attentive à la flore depuis sa tendre enfance, protectrice envers les autres individus et de plus en plus intéressée à l’art de la guérison, Gaëlle n’était certes pas comme les autres… en fait, elle ressemblait de plus en plus à sa grand-mère. Simple hasard de la vie ou véritable miracle ? En plus de porter le nom de son aïeule, la demoiselle ne cessait de poser des questions sur cette femme que tout le monde semblait avoir adoré… cette femme, qui, avec ses talents de guérisseuse avait réussit à sauver de nombreuses vies, tant humaines qu’animales ou végétales. Elle sombrait ensuite dans un silence songeur, puis s’envolait en fronçant gentiment les sourcils, à la recherche de plantes aux vertus médicinales, comme l’avait fait son ancêtre avant elle. Cette dernière avait laissé de nombreux ouvrages pour témoigner de ses soins… ouvrages qui passèrent aux mains de la jeune Gaëlle, qui ne cessait d’expérimenter ses découvertes sur les écorchures de son jeune frère où sur les blessures de ceux qui l’entourait. Cependant, alors qu’elle était âgée de neuf ans, son cadet fut envoyé à Emeraude pour y devenir élève. Il avait témoigné de pouvoirs importants et était partit à ce qui semblait l’autre bout du monde pour Gaëlle. Cependant, la tristesse et l’ennuie de la jeune femme laissèrent rapidement place à sa curiosité sur cet étrange royaume peuplé d’humains où son jeune frère était partit, ainsi que sur les autres royaumes du continent. Depuis, elle continue de pratiquer son art dans son propre royaume, refusant systématiquement d'opérer un rôle auprès du fonctionnement du pays. Espérant toujours et secrètement pouvoir découvrir le continent et ses multiples merveilles, la demoiselle est à la fois curieuse et intuitive, douce et profondément animée par son désir de voyages, de guérison et celui de revoir un jour son frère cadet.

Relations/Famille: La famille royale du royaume de Fée et les habitants du royaume. Pourtant, la demoiselle est d’un tempérament plutôt solitaire… pour le reste, ce sera à vous d’en décider.

Rêve(s): En fait, elle en a plusieurs, qu'elle ne confie à personne. Apaiser la souffrance d'autruit ainsi que découvrir le continent en font partie...

Autre(s): Approuvé par Alyann

Il est à noter qu’elle ne possède aucun pouvoir de guérison. Il s’agit plutôt de remèdes qu’elle a apprit à confectionner, de façons diverses, mais manuelles, de soulager la douleur.
Elle a un frère de trois ans son cadet. Il est donc aujourd'hui âgé d'environ quinze ans.


Dernière édition par Gaëlle le Mar 13 Mai - 22:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Gaëlle [ Princesse de Fée]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Destin d'Enkidiev :: Avant de débuter :: Présentations :: Présentations acceptées Enkidiev :: Royauté-
Sauter vers: