Le Destin d'Enkidiev

Bien avant la génération des chevaliers du roi Hadrian, un autre ordre de chevalerie a existé et un autre empereur voulait envahir Enkidiev... C'est notre histoire à nous!
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alizée [Magicienne d'Emeraude]

Aller en bas 
AuteurMessage
Alizée
:: Magicienne d'Emeraude :: Modératrice en chef ::
avatar

Féminin Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 25/04/2008

Feuille de personnage
Fonction: Magicien d'Émeraude
Relation/clan/famille:
Maître (Pour les apprentis/écuyers):

MessageSujet: Alizée [Magicienne d'Emeraude]   Ven 25 Avr - 11:37

Informations sociales :

Prénom :
Alizée
Surnom :
Allie
Âge :
23 ans
Sexe :
Féminin
Race :
Maître-Magicienne
Clan :
Bien
Fonction :
Magicienne d'Emeraude


Informations physiques :

Physique :
On voit tout de suite que la jeune femme est de sang noble. Son teint délicat et pâle démontre les journées passées à potasser d'interminables livres à la bibliothèque, ses mains, malgré quelques cals d'escrimeuse accomplie, n'ont visiblement jamais manié la faux.
La plus grande fierté d'Allie, c'est ses cheveux. Noirs, doux et soyeux, ils lui tombent jusqu'à la taille, et sont totalement dépourvus de nœuds. Elle aime y ajouter des nœuds, roses de préférences.
Ses yeux, au regard violet sublime, sont grands et brillants de malice. Sa bouche aux lèvres roses dévoile parfois une rangée de dents blanches et droites, qui laissent échapper un éclat de rire cristallin.
Pas très grande, elle n'est pas petite non plus, mais sa taille fine lui donne un air fragile, ce qui fait croire qu'elle est toute petite, et vulnérable.
Pouvoirs :
- Dématérialisation : Elle peut se déplacer d'un endroit à un autre un instant.
- Contrôle de la foudre : Elle peut faire jaillir des éclairs, de ses mains comme des nuages, provoquant ainsi des orages. [Cela arrive généralement quand elle est très en colère]
- Contrôle de l'eau : Elle manie les changements d'état de l'eau, la solidifiant, utilisant l'eau sous forme de vapeur, ou l'humidité de l'air, pour la rendre liquide [les gens croient souvent qu'elle la crée, mais elle se contente de la modifier].
- Création d'un bouclier : Allie crée un bouclier quasiment invisible, qui apparaît seulement pour contrer une attaque, de manière spontanée. Il ne la recouvre jamais entièrement, sauf, bien sûr, si elle est attaquée de toute part. Il peut durer jusqu'à un maximum de deux heures.
- Guérison : Elle réussit à guérir aussi bien les blessures internes que les écorchures, grâce à une parfaite connaissance du corps, et économise son pouvoir avec l'utilisation de plantes médicinales.
Armes :
Alizée possède deux épées, fixées en forme de croix dans son dos, par des liens de cuir.

Informations Psychologiques :

Caractère :
Par quoi commencer ? Par le fait que le caractère d'Alizée est versatile ? Car c'est la vérité : on ne sait jamais sur quel pied danser avec cette jeune fille qui peut être enjouée un moment, dans une rage noire l'instant d'après.
Elle a quatre "états" principaux. Le plus courant est quand elle est dans les nuages.
Romantique et rêveuse, il n'est pas rare que la jeune femme se perde dans ses pensées, dont peu de choses peuvent la faire sortir. Elle révèle à ces moments une étourderie inouïe : elle oublie tout, tout le temps, que ce soit de mettre deux chaussettes de la même couleur que transmettre un message. La seule chose qu'elle n'a jamais oubliée, c'est de manger !
Deuxième état, un peu moins agréable, c'est quand elle est surexcitée. Elle saute partout comme une puce, glousse comme une poule aux blagues les plus débiles, et est totalement épuisante. Le pire, c'est quand, en plus, elle boit. Il suffit d'un verre d'alcool, et c'est la fin.
Ça se corse au troisième état : pas la colère, mais une rage noire. Les gens avertis évitent de la provoquer, mais quand on la met en colère, il n'y a qu'une chose à faire, si on n'est pas habité par des envies suicidaires particulièrement sanglantes, c'est prendre ses jambes à son cou. Allie commence d'abord par crier. C'est très désagréable, et la personne finit à moitié sourde pour une semaine. Après, elle balance toute sorte d'objets. Si c'est un oreiller, ça va, si c'est une épingle à nourrice, un peu moins. Les raisons qui la mettent en colère ? Quand on ne lui obéit pas, quand on l'insulte, quand on la rabaisse, quand …
Le quatrième et dernier état est le plus navrant. Quand elle est triste, mais vraiment triste, Allie, qui est très sensible, devient effacée, plus absente encore que dans le premier état. Dans ses moments-là, son regard éteint et son visage exsangue pourraient faire croire qu'elle est morte.
Peur(s) :
Même si la jeune femme n'aime pas à l'avouer, elle a une peur immense des … araignées !
Force(s) :
Une des plus grandes forces d'Allie réside dans le fait qu'elle ne craint pas la mort. Cela fait d'elle une adverse redoutable et déterminée, au sang-froid étonnant. Qu'elle soit ambidextre et maîtrise parfaitement ses pouvoirs n'est pas non plus négligeable.
Faiblesse(s) :
Elle a un point faible : ceux qu'elle aime. Si on les menace, elle perd tous ses moyens, et ne sait plus que faire. Mais, si elle se secoue, il vaut mieux prendre ses jambes à son cou …

Informations historiques :

Histoire :
Que dire des vint-trois années qu'Alizée a passées sur Enkidiev ? Il y a tant de choses à narrer, mais le mieux, peut-être, serait de commencer par l'histoire de sa naissance.
Si sa mère, une jeune femme noble du nom d'Ilmanie, était parfaitement humaine, son père quant à lui venait des cieux : c'était un Immortel, Lorenz. Ébloui par la beauté de la jeune femme, qu'il avait rencontrée alors qu'il était en mission sur Enkidiev, il ne s'était guère attardé sur le fait qu'elle était fiancée, et s'était mis en tête de la séduire.
Personne ne sait s'il utilisa ses pouvoirs pour l'ensorceler, ou si Ilmanie avait volontairement gagné son lit, mais la jeune noble se retrouva enceinte. N'étant pas encore mariée, il fut évident que l'enfant ne venait pas de son futur époux, et qu'elle avait failli au serment de fidélité prononcé lors des fiançailles, qui furent brisées.
Ilmanie n'avait que seize ans, et elle était sans famille. Lorenz lui proposa de l'aide, mais, digne, n'oubliant pas que c'était à cause de lui qu'elle se retrouvait dans cette situation, elle refusa, et lui dit qu'elle ne voulait plus jamais le revoir.
Pour pouvoir vivre correctement, elle apprit la guérison auprès de la vieillie guérisseuse du village, et se révéla plutôt douée.
Quelques mois plus tard, elle accoucha, et eut une fille, qu'elle nomma Alizée.
Au bout de quelques mois, elle se rendit compte que sa fille était … étrange. Cette impression était due à plein de petites choses, qui changeaient de place toutes seules, mais, au début, Ilmanie pensa qu'elle les avait déplacées. Jusqu'au jour où l'ours de sa fille perdit un œil. Elle le reprit, pour recoudre la peluche, quand la peluche disparut de ses mains, et se retrouva dans les bras de la petite fille.
Ilmanie resta longtemps, bouche bée, devant le spectacle de sa fille, qui, un doigt dans la bouche, l'autre main sur sa peluche, était complètement, totalement endormie.
Evidemment, son père étant un Immortel, la jeune mère se doutait qu'Alizée aurait certainement des pouvoirs, mais de là à ce qu'ils se manifestent aussi tôt, et de manière inconsciente ?
Elle verouilla ses craintes au fond de sa coeur, car elle aimait trop sa fille pour vouloir prendre en compte ce que ça signifiait. Elle ne voulait pas qu'Alizée parte.
Mais Alizée n'usait jamais de ses pouvoirs de façon consciente, jusqu'à ses quatre ans. Ilmanie se rendt alors compte avec joie que sa fille avait le don de guérison, et, lorsqu'elle eut six ans, elle commença à lui enseigner comment maîtriser ce pouvoir, en plus de cours de biologie et de botanique, ainsi que de plusieurs autres choses.
Alizée eut onze ans, et Ilmanie n pouvait plus rien lui apprendre. C'est alors que Lorenz revint.
C'était un soir d'hiver, et la mère et la fille se tenaient côte à côte, assise face à la cheminée, à l'intérieur de laquelle un feu réconfortant crépitait. Tout était si calme, si tranquille. Lorenz se matérialisa, sans un bruit, derrière les deux filles. Au moment où il posait la main sur l'épaule de sa fille, Ilmanie se retourna et le vit. Ce fut la dernière image qu'elle eut de sa fille, avant qu'ils ne disparaissent.
Le temps de cligner des paupières, et Allie se retrouva ailleurs, stupéfaite et désemparée, sans savoir ce qui lui était arrivé.
Elle vit son père, et elle comprit.
D'un bond, elle s'écarta de lui, lui criant qu'elle voulait qu'il la ramène chez elle, tout de suite.
Il garda le silence, et la fillette s'égosilla jusqu'à ce que sa voix se casse. Elle tomba alors à genoux, sanglotant sans retenue, murmurant de temps en temps le nom de sa mère.
Au bout d'une heure, lassé, son père l'attrapa par les épaules, la secoua brièvement, et lui donna une paire de gifles. Ça la calma aussitôt.
Il lui expliqua qu'il n'avait pas le choix, que lui non plus n'avait pas envie de se retrouver avec elle, à chaperonner une sale gamine geignarde, mais c'était ce que les Dieux lui avaient dit, et il obéissait.
Elle ne parla pas pendant deux jours entiers. Puis, elle s'approcha de son père, et lui dit qu'elle était prête à recevoir son enseignement, pendant dix ans, mais pas un jour de plus.
Il promit, et commença alors l'apprentissage de la jeune fille.
Pour le don de guérison, il ne lui apprit rien d'autres, car elle savait tous ce qu'il y avait à savoir sur le sujet. Il se contenta de lui faire faire des exercices de temps en temps, pour qu'elle ne perde pas la main. Il préféra donc commencer par la protection, et il enseigna à sa fille la manière de créer un bouclier.
Au départ, le bouclier était bancal, ne résistait qu'à un assaut à la fois, était parfaitement visible, et elle devait avoir une concentration sans failles pour pouvoir le maintenir plus de quelques secondes. Puis, avec le temps et l'entraînement, il s'améliora, en devenant d'abord invisible. Ensuite, elle apprit à le faire apparaître seulement à l'endroit où il recevait l'attaque, ce qui faisait un gain d'énergie énorme. Au bout de deux ans, elle pouvait se protéger de toutes les attaques, physiques ou magiques, et son bouclier avait une beaucoup plus grande durée, ainsi qu'une énorme résistance. Ce qui était aussi très utile, c'est qu'il pouvait parer un nombre infini d'attaques : même si trois guerriers l'attaquaient en même temps, le boulier parait tous leurs assauts. Il lui fallut encore un an d'entraînement pour que son bouclier apparaisse systématiquement.
Entre temps, elle avait commencé à apprendre le maniement des armes, et était devenue une habile escrimeuse.
Lorenz lui annonça alors qu'il lui enseignerait la foudre et l'eau, simultanément.
Elle apprit à créer des orages, avec ses deux éléments, à faire jaillir la foudre de n'importe quel endroit de son corps, et à utiliser l'humidité de l'air pour créer de l'eau. Puis, elle s'entraîna à manier les changements d'état de l'eau, glace, vapeur et liquide.
Quand elle maîtrisa parfaitement ses deux éléments, elle avait seize ans, et son père lui dit qu'il ne restait plus qu'une chose à lui apprendre : la dématérialisation, qui permet de se rendre d'un endroit à un autre, ou de déplacer un objet d'un endroit à un autre.
Cela lui prit plus quatre ans, mais, finalement, elle réussit.
Le jour de ses vingt-et-un ans, son père lui fit passer une sorte d'épreuve, avec des guerriers, des magiciens, où elle avait besoin de tout son savoir-faire.
Elle passa le test avec succès, presque avec facilité, et il lui dit qu'elle était libre de partir.
Elle s'en alla alors, et voulut retrouver sa mère. Alizée commença par aller, tout naturellement, à l'endroit où elles habitaient auparavant. Une couche de poussière d'une dizaine de centimètres recouvrait les meubles, signe que personne ne vivait là depuis des années.
Pendant deux ans, Alizée chercha sa mère sur tout Enkidiev, sans jamais rencontrer quelqu'un qui avait entendu parler d'elle.
Son père vint alors la voir, pour lui dire que le magicien d'Emeraude venait de mourir, et qu'il fallait qu'elle reprenne sa place.
Cela fait désormais trois mois qu'elle y est.
Rêve(s) : La jeune femme rêve d'un monde de paix. Et de rencontrer le grand amour ...
Autre(s) : Approuvé par Elain


Dernière édition par Alizée le Dim 27 Avr - 6:32, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Alizée [Magicienne d'Emeraude]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Malaurie Mytheiril, demoiselle aux papillons [Magicienne]
» Kara[Danseuse, acrobate & magicienne]
» Lally la Drow [Magicienne] {Changement de fiche avec Accord}
» Ella Carigan, pour vous servir ![Magicienne & Conseillère du Daronavar]
» Allons-nous un jour trouver la sortie ? [Pv Pelage d'Emeraude]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Destin d'Enkidiev :: Avant de débuter :: Présentations :: Présentations acceptées Enkidiev-
Sauter vers: